Le jour où…

27 avril 2016

On a tous en tête un jour où on aurait mieux fait de faire autre chose que ce qu’on a finalement fait.

Un jour où l’on aurait mieux fait de ne pas aller là où on est allé.

Un jour où l’on aurait mieux fait de ne rien faire plutôt que la chose que l’on a faite.

Un jour où l’ont aurait mieux fait de ne rien dire plutôt que d’avouer ce que l’on a avoué.

Moi j’ai une multitude de jours où j’aurais mieux fait de …

J’aurais mieux fait de ne pas me marier avec mon ex…

J’aurais mieux fait de ne pas faire un deug d’allemand qui ne me sert a rien…

J’aurais mieux fait de…

Finalement, à bien y réfléchir moi j’ai plutôt une multitude de jours où j’aurais mieux fait de ferme ma bouche plutôt que de regrets sur ce que j’ai bien pu faire comme choix de vie.

Je réfléchis pourtant avant de parler, c’est récent il faut se l’avouer. Mais depuis quelques années maintenant, j’ai grandi. Ca fait 8 ans environ que j’ai commencé à peser mes mots, depuis que mon patron m’a traité de cheval fougueux je fais attention. Avant je disais tout ce qui me passait par la tête… et quand tu connais les habitants de mon cerveau je peux tu dire que parfois c’est pas du luxe de réfléchir avant de l’ouvrir. Mais quand on est aussi spontanée et révoltée par les injustices que moi, le silence est parfois insupportable.

Je pense que vraiment ce qui me caractérise le mieux c’est être celle qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas…

Tant et si bien que je me retrouve souvent embrigadée dans des histoires rocambolesques, dans des vaudevilles à la con, dans des situations qui me dépassent parce que je n’ai pas anticipé les répercussions que pourraient avoir le poids de mes mots, même s’ils sont choisis avec soin.

J’aurais mieux fait de ne pas écrire cet article dénonçant la mytho.

J’aurais mieux fait de ne pas dire à ma Moche-Soeur qu’elle était faux cul avec la Moche-Mère.

J’aurais mieux fait de ne pas donner mon avis divers sujets.

Mais si je ne l’avais pas fait, ça n’aurait pas vraiment été moi. Je n’aurais pas été sincère dans mes relations. Vaut-il mieux être sincère au risque de blesser ou mentir pour ne pas blesser ?

C’est comme quand tu sais que le mec de ta copine la trompe et que tu ne sais pas quoi faire. Lui dire et la rendre malheureuse et qu’elle t’en rendre responsable ou ne rien lui dire et qu’elle t’en veuille de lui avoir menti ?

Il est parfois des choix qu’on ne voudrait pas avoir à faire. Il est parfois des choses qu’on ne voudrait pas savoir.

Moi j’ai besoin de dire ce que je sais et qui me révolte. J’ai besoin de vider mon sac. De partager ces informations. De dénoncer des injustices. De faire réagir les consciences. Je devrais faire de la politique non ?

Je n’ai pas les épaules pour supporter les non-dits. Ce poids est trop lourd pour mon dos.

Mais voilà le revers de la médaille est souvent plus lourd à porter que le poids du secret. On perd des amitiés, on vexe des gens, on se fait des ennemis, on devient la fille à abattre. J’ai très peu d’amis. Très très peu d’amis…  Et je ne pense pas être une bonne amie. Enfin pas ce que moi je définis comme une bonne amie. Comme une meilleure amie. Comme la meilleure des amies.

Je ne dis pas aux gens que je les aime, je suis assez pudique dans mes sentiments amicaux. J’ai tellement été trompée que je ne n’accorde que peu ma confiance. Les amitiés vont et viennent au fil de la vie, au fil des boulots, au fil des déménagements, au fils des années qui passent. Certains restent, d’autres disparaissent aussi vite qu’ils sont entrés dans ta vie.

Sans vraiment savoir pourquoi, sans vraiment se souvenir depuis quand, un jour tu réalises que finalement tu es seule.

Que la vie te rend seule, que ce tourbillon t’emporte et que tu ne prends plus le temps pour les autres. Qu’à force de souffrir tu es devenue égoïste, que tu ne veux plus te lier de peur d’avoir mal.

C’est un peu comme quand tu sors d’une relation amoureuse dévastatrice, le mec sur qui tu tomberas après va ravaler la poussière et payer pour le précédent alors que le pauvre n’y est pour rien. C’est moche mais c’est humain. Mais s’il reste, après tout ce que tu lui auras fait vivre, alors il y a de bonnes chances pour que ce soit lui, le bon.  En amitié c’est pareil…?

J’ai changé, je prends sur moi, je prends le temps de réfléchir les choses avant de les annoncer. Je tente de désamorcer la bombe que je contiens en moi avant de la faire exploser au grand jour. Je ne lâche plus les chiens comme avant pour un oui ou pour un non. En ça j’ai mûri, à presque 34 ans c’est pas mal.

Mais je ne changerais pas du tout au tout, je serais toujours celle qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Je serais toujours celle qui sort les armes pour se battre aux côtés des autres. Je serais toujours cette fille qui s’attache aussi vite que la 4G te fais capter Youtube en plein Paris.

Je suis comme ça, impulsive et passionnée.

Une fille pleine de jours où …

Et toi, quel est ton jour où ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

1 Commentaire

  • Répondre Elisabeth Culot 28 avril 2016 sur 18 h 26 min
    Oh….que je me retrouve….pour ma part encore beaucoup en révolution et pas encore appris à réfléchir avant de dire
    Oh que je me retrouve seule en effet….mais je pense que les personnes ainsi ne sont pas toujours bien vues car oui on dit ce qu on pense. ..mais on pense et parfois ça fait peur

    Merci pour ce partage magnifique

  • Ecrire une réponse