Je suis cette fille qu’on aime…#OuPas

3 novembre 2014

Je t’ai déjà parlé du fait que pour moi la vie c’est soit blanc soit noir.. Mais si ici

Et bien c’est pareil pour moi!
Soit on m’aime soit on ne m’aime pas!

J’ai pris l’habitude qu’on ne m’aime pas… Au début c’est difficile à gérer.

Je me demande pourquoi, ce que j’ai pu faire pour récolter autant de haine, d’acharnement, de critiques?

Je pleure, je me cache dans un coin, j’aimerai disparaitre dans un trou de souris.

Je me remets BEAUCOUP en question. Le but étant de comprendre le pourquoi du comment…

Je change, je deviens celle que les autres voudraient que je sois, je souris face aux critiques. Je comprends ce qu’on me reproche (enfin je fais semblant de comprendre….) Mais rien ne change. Ces personnes ne m’aiment toujours pas…

Je vais vous raconter une anecdote:

En 2003, mon premier job était téléprospectrice. Je vendais du chauffage électrique et de la clim a des particuliers et des pros. Rien de bien passionnant je te l’accorde mais moi je m’éclatais. J’adorais mon job. Le challenge journalier me faisait vibrer (il me fait encore vibrer…). Là où mes collègues se faisaient une montagne des objectifs moi je m’efforçais de toujours les dépasser. J’avais les meilleurs résultats de l’équipe mais je ne pouvais le partager avec personne car tout le monde me détestait.

Je le vivais mal…

J’avais beaucoup d’ambition, et j’avoue je voulais la place de mon Chef. Il le savait et n’avait rien contre mais il n’avait pas peur de moi.

Un jour il m’a cette phrase qui résonne encore dans ma tête chaque matin quand je me lève

“Le jour où tu sauras ce que tu vaux, là j’aurai peur de toi!”

Cette phrase a retenti comme un Boomerang ton mon petit cerveau de l’époque (oui j’me la pète..!)

Au début je lui en ai voulu de me parler ainsi. Je l’ai maudit, mais pour qui il se prend lui du haut des ses 26 ans pour me parler de la sorte. NanméOh…

Et puis j’y ai réfléchi. Il avait raison. Je faisais tout pour être la meilleure, mais pour qu’on m’aime. Je manquais cruellement de confiance en moi. En même temps vu la vie perso que j’avais c’était normal. Sauf que j’avais envie d’être la meilleure, j’avais envie de lui faire peur. J’avais envie de me prouver que je pouvais prendre sa place.

Alors un jour, j’envoie tout valser, je dis un grand MERDE à ces détracteurs. Je décide d’enfin vivre ma vie au lieu de la subir. Je deviens tout simplement, enfin je redeviens MOI-MEME !

Et ce qui devait arriver arriva, les gens ne m’aime toujours pas… mais une chose a changé: JE M”EN FOUS!

Je vis ma vie comme bon me semble!

Je ne dois rien à personne!

J’ai confiance en moi et ça fait peur…!

J’ai fais mon petit bonhomme de chemin, j’ai arrêté de vouloir absolument qu’on aime, car dans le boulot et encore plus dans le commerce tu n’as pas d’amis. Tout le monde te déteste quoi que tu fasses. On parle d’argent tu vois, y’a des commissions qui tombent et si tu es bon tu gagnes et les autres te détestent. Et ben du jour au lendemain ça m’est complètement passé au dessus. Je me sentais comme une gamine sur un manège, la seule chose qui comptait c’était attraper la queue du Mickey. Et quand tu l’attrapes tous les autres gamins te haïssent.. c’est déjà la vraie vie au manège.

Je suis devenue la femme à abattre mais je m’en foutais.

Trois mois plus tard, mon chef a donné sa démission, il changeait de région. Mon patron m’a convoqué, il était là. Et on m’a proposé son poste. J’avais réussi! j’étais devenue le Khalife à la place du Khalife, mais surtout j’avais pris cette confiance en moi qui depuis ne m’a jamais quitté.

Depuis ce jour, j’ai continué et je continue encore, à me battre chaque jour pour avoir le meilleur. Ce n’est pas un combat c’est un état d’esprit parce que je suis ce genre de fille qui ne vise que l’excellence, qui ne fait pas les choses à moitié, qui vise le haut de la Tour Effeil.

Je suis toujours cette enfant qui veut attraper la queue du Mickey à chaque tour et qui s’en fout qu’on la déteste, parce que moi je suis heureuse!

Alors oui je suis sûre de moi, oui je sais ce que je veux, oui je sais ce que je vaux mais ce n’est pas une raison pour ne pas m’aimer….

JSCF

carroussel

Je suis cette fille au manège… !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

13 Commentaires

  • Répondre Mère débordée 3 novembre 2014 sur 8 h 38 min
    Et oui, c’est exactement cela. Quoi qu’on fasse, il y en aura toujours pour nous détester, la jalousie est dans la nature humaine malheureusement 😉

    Mais c’est clair que c’est dur de passer outre le regard des autres et ne vivre que pour soi.
    Bravo à toi

    • Répondre Virginie 3 novembre 2014 sur 9 h 57 min
      C’est un long, très long chemin pour en arriver là… Mais il y a encore des choses qui me touchent, me font mal mais je les gèrent autrement, je m’en rend plus malade…!
  • Répondre ROSALIE 3 novembre 2014 sur 8 h 41 min
    Je sais pas si il y a un lien avec le prénom mais c’est pareil je suis celle qu’on aime pas. Je suis celle qu’on déteste, qui se traîne une réputation de connasse, qui pourrait se retourner la peau du cul sur la tête que ça changerait rien.
    Dans mon dernier job (conseillère en assurances) j’ai commencé par un remplacement au secrétariat et ensuite on m’a proposé un poste en agence avec cdi à la clé donc je dis OK! Oh la la j’étais la pire des salopes d’avoir accepté, limite si j’avais pas couché avec tous les responsables pour avoir le poste. Mais ça n’a effleuré personne que j’avais la formation, les compétences et l’expérience pour le poste. Il a fallu prouver que je méritais le poste car j’entendais mon responsable me dire “tu sais les autres ont l’impression que tu ne travailles pas” “ah oui et quand ils passent la journée en appels persos ils pensent que j’ai l’impression qu’ils bossent moi?”
    Bref il y a toujours une (au minimum 😉 ) qui ne m’aime pas.
    • Répondre Virginie 3 novembre 2014 sur 9 h 58 min
      Oh le prénom n’a rien a voir la dedans mdrrr. Je pense juste que quand tu réussi on te jalouse…Moi je vise toujours l’excellence… la médiocrité j’aime pas! Alors ça explique beaucoup de choses… et comme dit Mère Débordée la jalousie est dans la nature humains on y peut rien…
  • Répondre Maman d'amour 3 novembre 2014 sur 9 h 00 min
    Sans mots !
    ❤️
    • Répondre Virginie 3 novembre 2014 sur 9 h 58 min
      #KeurKeurLove
  • Répondre La mère instit imparfaite 3 novembre 2014 sur 10 h 11 min
    Bravo !
    Mais oui les cons qui s amusent a juger et cracher sur les autres seront toujours la !
    Beau texte j aime beaucoup
    • Répondre Virginie 3 novembre 2014 sur 10 h 24 min
      Merci beaucoup !!!
  • Répondre sophie mum 3 novembre 2014 sur 13 h 21 min
    je m’en fou du qu’en dira t’on et je le vis bien…
    • Répondre Virginie 4 novembre 2014 sur 20 h 17 min
      Voilà ! moi aussi depuis un moment maintenant !!
  • Répondre MaCyMa 3 novembre 2014 sur 14 h 01 min
    Il y en aura toujours pour te détester, quoi que tu fasses alors autant être soi, autant agir et être ce qu’on veut!
    J’aime beaucoup ton article, très bien écrit !
    • Répondre Virginie 4 novembre 2014 sur 20 h 17 min
      Merci beaucoup MaCyMa !!!
  • Répondre Chris8409 7 novembre 2014 sur 7 h 57 min
    J’ai tellement déménagé souvent quand j’étais petite ,avec mes parents, tellement du m’adapter, qu’aujourd’hui, si je n’ai pas d’amis, et qu’on m’aime pas c’est pas grave. Je préfère être seule que mal accompagné… je suis engagée dans des associations, et je n’ai eu que 2 job en 16 ans. J’avais des collègues et me suis fait une formidable amie. (Commerce aussi).
    Je suis comme je suis et je m’accepte. On m’aime ou pas je m’en fou. Mais en général, on m’aime bien car je suis assez franche et j’ai de l’humour….
  • Ecrire une réponse