Je suis cette fille plus légère

22 décembre 2014

Vendredi soir, une fois les filles couchées et ma douche prise, je suis tranquillement installée, pour ne pas dire affalée, sur ma méridienne. Mon téléphone greffé aux mains comme d’habitude, j’oscille entre Facebook et Instagram en bonne curieuse pour savoir ce qui se dit ou se fait, quand je reçois une notification m’annonçant l’arrivée d’un message privé sur Facebook. Je pense direct à mes cop’s de Cat’s Eyes power, une étant en vacances chez sa Moche-mère et l’autre ayant la sienne chez elle, je me doute qu’elles ont besoin de s’évader et de parler et de rigoler… Je me précipite donc sur l’appli Messenger de mon Iphone pour passer une énième soirée virtuelle avec ses deux filles que j’adore…

Qu’elle ne fut pas ma surprise quand je vois le nom d’une de mes lectrices et fan Fb en tant qu’expéditeur du message. Je le lis et découvre un femme en détresse, elle lit avec assiduité ma nouvelle et suite à la découverte du chapitre 7 et de l’avertissement aux lecteurs elle s’est dirigé vers moi car elle est en train de vivre une situation similaire avec son conjoint.

J’avoue être tombé sur le cul, passez moi l’expression mais je n’ai pas de mots pour exprimer ce que j’ai ressenti à ce moment là, je me suis sentis mal, choquée, attendrie, responsable, bref un panel d’émotions toutes plus différentes que les autres et toutes aussi fortes. Je ne savais pas quoi lui répondre, effectivement dans mon avertissement je dis que si une personne vivant la même situation veut me contacter elle le peut, mais j’avoue que je ne pensais pas avoir un retour si vite, ni même un retour tout court. Mon blog est une toute petite goutte dans la blogosphère et je ne pensais déjà pas avoir un tel “succès” avec cette nouvelle, mais encore moins qu’on me demande conseils et de ‘l’aide.

Aujourd’hui j’ai assez de recul par rapport à ma situation pour la voir d’un œil extérieur, j’ai moins de ressentiment envers mon ex ce qui me permets de ne plus juger ces hommes. Je ne dis pas que j’ai pardonnée loin de là, on ne pardonne jamais, mais j’ai juste appris à vivre avec, a moins y penser, a me reconstruire. J’ai donc tendu ma main manucurée à cette lectrice en détresse, je me suis sentie investi d’une mission, l’aider! Pas besoin de lui faire ouvrir les yeux sur la situation elle et déjà pleinement consciente de ce qui se passe et du fait que c’est mal, c’est déjà un bon point, la question aujourd’hui est: Comment partir? La discussion a duré 50 minutes, 50 minutes pendant lesquelles mon homme était a coté de moi, 50 minutes pendant lesquelles il me regardait en coin, le regard jaloux, 50 minutes pendant lesquelles je n’ai pas décroché un mot attentif à chaque tournure de phrase envers ma lectrice, je sais combien le poids des mots est important sur internet. 50 minutes pendant lesquelles je ne lui ai pas adressé un sourire, ni même un regard. Mon comportement a vraiment changé ces derniers temps vis à vis de lui et je lui dois des explications.

J’ai donc posé mon téléphone, l’ai mis en silencieux, je me suis tournée vers lui, les yeux emplis de larmes et je lui ai raconté ce que je n’ai jamais osé lui dire depuis plus de 7 ans, à lui cet homme merveilleux qui me supporte chaque jour qui passe, à lui ce beau gosse qui partage ma vie, à lui ce père aimant qui s’occupe de Mlle L. comme si c’était sa propre fille depuis le premier jour. Il savait que j’écrivais une nouvelle mais ne connaissait pas le sujet, après vous l’avoir avoué, je lui devais aussi. Il sait que je voue une haine terrible à mon ex mais ne connaissait pas la raison, ne me l’avais jamais demandé pudique qu’il est, est comme je suis une femme exubérante il pensait que j’exagérai la situation comme cela m’arrive parfois (parfois j’ai dis pas tout le temps… NanméHo!!! ) Il ne m’a pas coupé une seconde, écoutant mes paroles, parfois son visage se crispait alors j’adoucissais la vérité pour ne pas le choquer d’avantage, je ne veux pas qu’il soit animé de rage et de vengeance, ni même de dégout, c’est mon combat pas le sien. Je n’avais jamais osé lui en parlé pour toutes ces raisons, mais aussi car je me sentais encore coupable de la situation que j’avais vécue, aujourd’hui les choses ont changé, j’ai passé un gros cap.

Cette étape s’inscrit dans un processus complexe et complet, entre l’ouverture de ce blog et le jour où j’ai poussé la porte de ma diététicienne il n’y a eu que 48h. C’était pour moi comme une évidence, je décidais ENFIN de me débarrasser sainement de mes kilos en trop, il fallait aussi que j’ôte cette carapace, cette armure qui me pèse trop, qui me devient insupportable. Il fallait que je me purifie de tout mais surtout que je le partage. J’allais déjà bien, aujourd’hui je vais mieux. Aujourd’hui je me sens de plus en plus légère, mon corps me fait moins souffrir, la vie m’est moins pénible. J’ai l’impression de muer tel le serpent.

Merci de me lire, merci d’être là!

JSCF

JE suis cette fille plus légère

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

5 Commentaires

  • Répondre la lectrice de vendredi soir 22 décembre 2014 sur 10 h 19 min
    Je ne sais que dire à part merci beaucoup d’avoir pris du temps pour m’écouter me conseiller… je suis vraiment désolée si ça ta remonter des souvenirs puis par rapport à ton compagnon… 🙁
    Pour l’instant je suis encore avec lui, hier je lui es dit que je voulais partir divorcer et il a était choquer. Il m’a dit je veux pas être seul je veux mon fils si j’ai pris cette appartement c’est pour nous 3… bref je continue à faire l’autruche :-/ … merci encore :-*
    • Répondre Virginie 22 décembre 2014 sur 10 h 24 min
      Non ne t’excuses pas au contraire, si j’ai choisi de partager mon expérience c’est pour ce genre de situation justement, je ne pensais pas que ça arriverait si vite c’est tout!
      Bon courage à toi, pense à te protéger…!
  • Répondre Céline 22 décembre 2014 sur 10 h 53 min
    Bravo pour ton courage, ton partage de cette partie si difficile et intime de toi même. Et bravo pour ton initiative par rapport à ton corps,ta carapace et face à ta détermination je suis convaincue que tu y arrivera. Bravo pour ton honnêteté tu peux être fière de toi et de ce que tu accompli en publiant sur ce blog. Juste ce mot BRAVO
  • Répondre Aurélie Lesmissacouettes 22 décembre 2014 sur 11 h 30 min
    Bravo à toi pour ton courage et d’avoir partager ton histoire, je suis sûre que ça aidera bien plus de personnes que tu ne l’imagines.
    Je voulais également donner du courage à la lectrice du vendredi soir pour qu’elle réussisse à se sortir de cette situation.
  • Répondre JulieG 24 décembre 2014 sur 10 h 44 min
    Je crois que tu ne te rend pas compte du “pouvoir” que tu as.
    Tu es une fille qui respire l’enthousiasme et la joie de vivre. Connaître les étapes que tu as traverser et voir la façon dont tu t’en ai sortie ne fait que rajouter à ta superbe.
    Pour ma part, tu es une sorte de modèle, tu as toujours la part d’optimisme qui me manque et ca fait du bien de parler avec toi.
    Gros bisous
  • Ecrire une réponse