Je suis cette fille et le rejet

14 mars 2016

Longtemps je me suis dit que ça serait plus facile de l’élever parce que c’est une fille et qu’elle ne lui ressemblerait pas, parce qu’elle ne le voit plus et qu’on ressemble, avec le temps, aux personnes qui nous élèvent et non au spermatozoïde qui nous a enfanté. Longtemps j’ai cru que je passerais outre ces mimiques qui me rappelle chaque jour que mon amoureux n’est pas son géniteur. Longtemps j’ai cru que je ne ferais pas différence entre mes filles …

Et puis plus le temps passe et plus je me rends compte que, malgré moi, j’en suis incapable.

11 ans, elle a 11 ans et quelques mois, elle ne voit plus son géniteur depuis plus de 4 ans, le jour où il a autorisé mon mari à l’adopter et pourtant elle est son portrait craché ! Elle lui ressemble déjà physiquement, normal il est son père quand même, mais elle lui ressemble dans les façons de parler, de se mouvoir, l’odeur, le regard, elle est lui et je ne la supporte plus.

Oui ces mots sont forts mais je pense que je ne dois pas être la seule mère divorcée dans cette situation, alors aujourd’hui je partage avec vous mon ressenti au risque de me faire lapider en string fuchsia sur la place du Capitole.

Je ne la supporte plus est un peu fort peut-être mais une chose est sûre j’ai de plus en plus de mal avec elle. Avec ma fille, ma chair, mon sang. Je ne sais pas si c’est l’accumulation de la pré-adolescence, l’entrée au collège, le cycle de la lune ou encore autre invasion extraterrestre mais force est de constater que passer du temps avec elle ne me fait plus plaisir comme avant. Les repas en face d’elle sont pour moi une lutte permanente, j’ai de plus en plus de mal à la regarder, à lui parler gentiment, à l’embrasser…

A chaque fois que je pose mon regard sur ma fille je le vois lui.  A chaque fois qu’elle lève les yeux au ciel, je le vois lui. A chaque fois qu’elle hausse le ton puant le dédain comme savent le faire si bien nos ados, je le vois. A chaque fois que je l’embrasse je le sens lui. Il est partout.

Je fais un rejet.

Un rejet de ma propre fille et je suis triste. Ce n’est pas de sa faute, ce n’est pas de la mienne non plus, c’est une espèce de réflexe conditionné, un Pavlov en quelque sorte.

Je me protège encore de lui. Je me protège d’elle… je ne sais pas.

Je m’étais pourtant juré de ne pas reproduire les erreurs ma mère mais je constate que je suis comme elle. Je l’aime, c’est MA fille. Mon amoureux est devenu SON père. Nous formons une belle famille tous les quatre mais parfois elle me renvoi à mon passé, souvent même. Ce n’est pas quotidien, mais c’est assez récurent pour me déranger. Je me rends compte que je ne suis pas une mère aussi aimante que je le voudrais, que certaines peuvent l’être. Je ne suis pas une grande démonstratrice de mes sentiments avec mes enfants, mais je n’éprouve pas le besoin de lui faire un câlin, de la prendre dans mes bras…
Cette situation s’est intensifiée avec son entrée au collège et son changement de comportement. Elle s’affirme, répond, a toujours raison, croit que la vie lui est due… bref une belle phase d’ado quoi ! Et j’ai du mal.

Du mal à voir mon bébé si docile devenir une femme de caractère ou du mal à croire qu’elle sera différente de lui ?

Parce-que quand elle est comme ça, elle est comme lui …

Vendredi, des amis d’amis, nous ont dit que Mlle L ressemblait grave à mon amoureux. J’ai fais répéter pour être certaine d’avoir bien entendu, oui oui elle lui ressemble. J’ai ris en disant que pourtant, il n’était pas son père (et je ne suis pas du genre à afficher mon ancienne vie en société..) et la personne a semblé terriblement surprise. Alors oui mon mari est d’origine portugaise et ma fille a un père Libanais, mais elle fait grave typé brésilienne, ils sont tous les deux bruns aux yeux marrons et la peau un peu mate alors si on ne connait pas tout on peut croire qu’elle est sa fille. D’ailleurs dans notre village peu de parents se sont posés la question, même quand elle ne portait pas le même nom que nous.

Alors ressemble-t-on vraiment aux personnes avec qui on vit au bout d’un moment ?

Est-ce que c’est moi qui fait une fixette sur tous ces points qui lui ressemblent ?

Est-ce que c’est moi qui ai un problème ou est-ce que ma réaction est normale ?

Une amie m’a conseillé de parler à ma fille et de lui expliquer mon comportement avec elle, de lui dire que ce n’est pas de sa faute mais de la mienne et qu’elle me rappelle beaucoup son père qui m’a fait souffrir. C’est une bonne idée ! Mais aurais-je le courage de le formaliser …

Vas-y jettes moi des petits cailloux ou des parpaings mais je l’assume, je fais un rejet de ma fille et je veux que ça cesse !

Et puis j’ai envie de dire à ceux qui me jugent que, je les emmerdent tant et tellement que leurs fosses nasales doivent être bien bouchées, car pour juger il faut avoir vécu et être assez ouvert d’esprit pour pouvoir comprendre…

La bise quand même eihn !

Et toi … comment tu gère tes enfants qui ressemblent à ton ex ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

8 Commentaires

  • Répondre Maëline 14 mars 2016 sur 18 h 14 min
    Ton article fait écho en moi, pas par rapport à mes enfants mais par rapport à ma mère. Elle a quitté mon père quand je n’avais que 7 ans, et, manque de bol pour elle, je suis son portrait craché tant physiquement que dans mes attitudes, mon regard, mon sourire… Elle n’a jamais été proche de moi, loin de là. Elle me reprochait constamment cette ressemblance et mon excellente relation avec lui.
    Bien entendu elle n’aura jamais le cran de l’avouer. Aujourd’hui mon père est décédé et depuis elle s’imagine pouvoir redevenir la bonne copine… LOL ^^

    Bref. Je ne t’aide pas du tout je crois mais je te dis bravo d’avoir su poser les mots. Bien sûr que tu n’es pas seule mais peu de mamans osent se l’avouer, c’est déjà un énorme pas que tu fais. Parle avec elle, explique lui, vraiment. Il le faut. Se construire sur des non dits, c’est très dur et ça laisse des traces, vraiment. Tu sais officieusement des choses que l’on ne te dit jamais.

    Je suis convaincue qu’en communiquant tout peut s’apaiser. De gros bisous

  • Répondre Maëva Rêves de Bulle 14 mars 2016 sur 18 h 22 min
    Des parpaings? Non. J’ai juste envie de te serrer dans mes bras. Sans être dans la même situation que toi, je comprends. Sauf que moi en plus, j’ai pas de passé douloureux de ce côté là. Nan, juste qu’il est insupportable quand il s’y met et que je ne le supporte pas quand c’est des combats h24. Alors que j’aime mon petit garçon de tout mon coeur!
    Tu es humaine, tu en as le droit. Le principal est que tu t’en rendes compte, que tu as envie de régler ça… Et que tu as eu le courage d’en parler. Je suggererai peut être de voir un psy peut être, toutes les deux, pour pouvoir lui expliquer sans être seule (conseil que je n’applique pas pour les conflits avec mon fils hein, tu noteras!)
    Je t’embrasse bien fort ♥
  • Répondre veronique tournier 14 mars 2016 sur 18 h 35 min
    je ne connais pas cette situation et je pense comme maeline qu’il faut communiquer biz

    la savoyarde

  • Répondre Rachel La Marmotte 14 mars 2016 sur 18 h 44 min
    Cet article j’aurais pu l’écrire… si je vivais a nouveau avec mon fils.

    Plus le temps passe et plus je trouve qu’il ressemble a son père.
    Bien sur il ressemble aussi beaucoup a son oncle, mon petit frère et il me ressemble aussi un peu mais je ne peut pas m’empêcher de voir son père a travers lui.
    Son père que j’ai aimé comme une dingue et pour qui j’aurais tout donner, ce père que je haï aujourd’hui pour avoir abandonné et rejeté son propre fils.

    J’espère un jour trouver un père digne de lui comme tu l’as fait pour ta fille. Parle lui, explique lui ton ressenti. Dis lui bien que tu l’aime et que ce n’est pas sa faute (ni la tienne d’ailleurs !!!) !!!

    Mon fils n’a que 9 ans (bientôt 10 O_o !!! Ouiiin où est mon bééébéééé ??? ^^ !!!) mais il sait a peu prés tout ce qu’il sait passé entre son père et moi.
    Il sait qu’il ne reverra sans doute jamais son papa.
    Il comprends, les enfants ont une sacré capacité d’écoute, d’attention et de compréhension. Parfois je suis sidérée par mon fiston… Je me dis qu’avec les épreuves endurées (et malgré son très jeune âge) il a peut être aussi mûri plus vite que certains enfants de son âge.
    Certaines personnes me disent qu’il y a autre chose qu’il pourrais tenir de son parrain (mon frère )… son QI… Je pense a lui faire faire le test une fois que j’aurais pu enfin le récupérer. (Côté QI je suis ravie qu’il ne tienne pas ça de son père :p lol … moi je pense faire le test aussi, par curiosité !) Bref, c’est peut être ça aussi qui fait qu’il est plus mûr et mature, c’est si étonnant pour un enfant si jeune (qui plus est mon fils…)

    Tu vois c’est le style d’article que j’aurais envie d’écrire mais j’ai trop peur de le faire, peur que mon ex ou un membre de sa famille tombe dessus et s’en serve contre moi… J’avais écrit un coup de gueule contre mon ex, il est toujours dans mes brouillons je ne l’ai jamais mis en ligne mais je le garde ! Je le relis de temps en temps…

    Le comble la dedans c’est que justement la nuit dernière j’ai rêver de mon fils et de mon ex… nous reformions une famille. Je sais bien que ça n’arrivera jamais (en particulier parce que ça fait longtemps que nous ne nous aimons/ fréquentons/parlons plus du tout!) et ça m’a fait bizarre …

    Désolée pour le pavé ^^ :* et bravo d’avoir le courage d’en parler, ça ne devrait pas être un tabou !

  • Répondre Charly Chouquette 14 mars 2016 sur 19 h 04 min
    J’ai très peur de cela. Je te comprends totalement car mon aîné ressemble terriblement à son papa.
    La seconde c’est mon portrait mais le grand tout le monde le dit : c’est son père. Son père qui nous a fait tant souffrir. Une amie m’a demandé un jour si ce n’était pas trop dur de le voir tous les jours… Trop dur de voir cet enfant qui lui ressemble tellement.
    Je m’y suis habituée, je ne l’ai jamais rejeté pour le moment mais je dois bien l’avouer ça me fait peur.
    J’espère qu’en grandissant cela évoluera il est tout petit encore et j’espère qu’il ressemblera moins à son père
    Mais je te comprends et jamais je ne te lapiderai car c’est parfaitement naturel de ressentir ça. Ce n’est pas une fixation, c’est une forme de défense. Ta fille n’EST PAS ton ex Mais elle lui ressemble… Seulement physiquement. Pour le reste c’est juste une ado 🙂
  • Répondre Juju 14 mars 2016 sur 20 h 06 min
    Parles avec elle. Explique lui. Ce n’est pas de sa faute mais ce n’est pas de la tienne non plus.
    Au pire : écris lui !!! Tu es douée pour coucher les mots sur le papier.
    L’essentiel est qu’elle comprenne pourquoi des fois tu as peut être des réactions “excessive” à son encontre mais surtout qu’elle soit rassuré sur le fait que tu l’aimes.
    Courage.
    Pleins de bisous
  • Répondre Steph 14 mars 2016 sur 21 h 56 min
    Décidément on a un “point commun ” de plus ( je suis du 30/07) mais moi je suis La fille du géniteur … Je n’ai pas eu ce problème avec ma maman. Mais je te comprends, lorsque c’était la crise ( adolescence) avec maman pour me faire ch*** elle me disait ” t’es comme ton père ” et ça je ne supportais pas , souvent elle s’excusait d’ailleurs . Mon père de cœur celui qui m’a élevé m’a transmis son caractère . Je l’aime plus que tout il est mon père même si c’est pas écrit sur mes papiers pour différentes raisons . Je te souhaite de la patience et du courage pour traverser ce mauvais passage parce que l’amour est plus fort que tout .
    Bisous à vous deux
  • Répondre Kinou8409 14 mars 2016 sur 22 h 00 min
    Pas de parpaings dans mes mots….
    Je pense comme Maeline que tu devrais lui parler, tenter de lui expliquer… les enfants entendent ce qu’on dit…..
    Je ne suis pas bon conseil car pas de vécu….
    Mais je comprends quand même….
    😘
  • Ecrire une réponse