Je suis cette fille #2

17 novembre 2014

On frappe à la porte…

Qui peut bien frapper à MA porte à une heure pareille. Je ne réponds pas, je ne fais pas de bruit il ou elle va bien finir par partir… De longues secondes passent.

– « Je sais que tu es là, j’entends la musique! Ouvres moi! «

Je connais cette voix mais je ne la reconnais pas. C’est la voix d’un homme, une voix grave et sûre d’elle! Elle me donne des frissons. Il me dérange là je suis occupée, j’ai quelque chose de très important à faire moi! Je ne réponds pas!

– « Bon Aurore tu te dépêches de l’ouvrir cette foutue porte oui! Je t’entends à travers fais pas genre tu dors!! »

Mais je n’ai pas envie d’ouvrir, il va bien finir par partir non? Ça fait déjà 3 minutes qu’il est là, pourquoi il ne part pas? Et puis c’est qui d’ailleurs? Rha ça énerve, tout était parfait et il faut qu’il vienne tout me gâcher celui-là! On ne peut même pas sauter tranquille ici, ça m’énerve, ça m’énerve!

Je descends de mon bureau, je claque ma fenêtre, je suis tellement en colère que je pourrais le gifler. Je me précipite vers la porte en 3 pas je suis arrivée, je dois être rouge de colère. Je ne peux pas ouvrir la porte dans cet état, oh et puis si ça m’est égal de toute façon je vais l’expédier vite fait et reprendre où j’en étais, j’ai autre chose à faire que de parler avec un mec que je ne connais pas. De toute façon à quoi bon encore une fois….?

J’ouvre la porte comme une furie, mes cheveux volent tellement je l’ai ouverte vite. Je ne vois pas grand-chose avec mes cheveux devant les yeux, je distingue une silhouette masculine, grande et assez carrée, un bon mètre 90 à vue de nez. Je me dégage de ces lianes que sont mes cheveux, pour laisser apparaitre mon visage écarlate. Il me regarde, amusé.

– « Ben alors tu faisais quoi, t’étais pas habillée ou quoi? »

Je ne réponds pas.

– « Tu as prévu un truc ce soir? » me demande t’il.

J’ai bien envie de lui répondre que j’ai prévu de sauter du 8ème étage ce soir mais je ne suis pas sûre qu’il me croie ou qu’il apprécie ce genre d’humour, même si ce n’en est pas. Quoi répondre? Oui j’ai prévu de sortir avec des copines j’allais partir…. Bippp mensonge énorme il va le voir! Non j’ai rien prévu… Bipp la honte tu fais rien un samedi soir à 18 ans…! Bref je lui réponds quoi…? Ahhh mais il m’énerve celui-là, et puis pourquoi il est là, comment il connait mon numéro de chambre, et d’ailleurs c’est qui??

– « Excuse-moi, je sais que je t’ai déjà croisé… mais je ne me souviens plus de ton nom, et qui t’as donné mon numéro de chambre, et qu’est-ce que tu fais là? »

Voilà j’avais lâché toutes ces questions en une, quelle entrée en matière formidable, j’aurais aussi pu lui dire « dégages tu me déranges » ça aurait au moins eu le mérite d’être clair!

Il me regarde, droit dans les yeux, ce regard me transperce et me donne des frissons… encore! Il a un regard tellement puissant que je me sens toute petite, en même temps je suis toute petite à côté de lui. Du haut de mon mètre 70, moi qui pensais être grande et bien là il fait une tête et demie de plus que moi. Je me surprends à penser que je serais bien dans ses bras, que je pourrais poser ma tête sur son torse, fermer les yeux et écouter son cœur battre. Qu’il pourrait me serrer dans ses bras je me sentirais en sécurité, cachée de tous, personne ne me verrait dans ses grands bras musclés. Il n’est pas vraiment beau, il n’est pas vraiment laid. Il a un truc. Je ne sais pas quoi mais il l’a. Il est grand, très grand même, mais je te l’ai déjà dit, il a les cheveux crépus et légèrement ondulés, ils sont noirs de jais, comme le plumage d’un corbeau. Il a le teint d’une couleur indéfinissable, mate et légèrement jaune, ses yeux marron en amande laissent à penser qu’il a des origines asiatiques. Son nez est épais et grossier au milieu de son visage, sa bouche de taille normale est légèrement rosée. Je ne le trouve pas beau, mais il a l’air gentil, tellement gentil. Il me regarde tendrement avec un léger sourire. Il se moque de moi je crois. Il interrompt ma rêverie:

-« Oh toi t’es en colère non? Moi c’est Hassan, on s’est croisé l’autre soir à la MAC, t’étais avec Cyril, c’est lui qui m’a donné ton numéro de chambre ça te dérange pas au moins… »

A la MAC l’autre soir…avec Cyril? Ah oui tu veux dire le gars qui me pelotait quand on est tous les deux et qui ne me calcule plus quand on est en public? Ah oui ce connard là? Et pourquoi il lui avait donné mon numéro de chambre? Il lui a dit quoi? Vas-y celle-là elle est désespérée tu peux te la faire sans problèmes…? Oh que je suis en colère là mais lui il n’y est pour rien…. Je prends une grande respiration pour ralentir les pulsations de mon cœur, j’ai le souffle coupé je ne peux pas parler il faut que je me calme. Je sens la pression redescendre doucement, les battements de mon pouls se font moins présents dans ma tête.

– ” Ah oui je me souviens, Hassan. Excuse-moi tu m’as prise au dépourvu ce soir. J’étais tranquille dans ma chambre en train de bosser mes cours, je ne m’attendais pas à avoir de la visite.

-Tu es pourtant super bien habillée pour réviser tes cours! »

Et bim prends ça dans les dents! Attends il vient de me faire un compliment non? Oh mon Dieu je sens que je rougis, non ne pas rougir surtout ne pas rougir… Il faut que je réponde quelque chose là pour détourner son attention…

-” Oui je sors de la douche j’ai attrapé le premier truc qui m’est tombé sous la main, faut que j’aille à la laverie… » Excuse bidon, mais les hommes sont naïfs me disaient ma mère ça va marcher…

-Oui moi aussi je dois y aller, on pourrait y aller ensemble si tu veux demain, c’est moins long quand on discute avec quelqu’un, non? Et j’ai envie de  sortir boire un verre tu viens avec moi allez hop, t’es trop belle pour rester seule chez toi un samedi soir! ”

Je n’ai pas eu le temps de refuser, qu’il était déjà dans ma chambre attrapant mon manteau qui trônait sur mon lit, il m’ordonna d’enfiler mes Doc et de prendre mon sac. Ce soir on allait s’amuser.

Je ne sais pas si j’étais contente ou triste, je ne sais pas si c’était bien ou mal. La seule chose que je sais c’est que je me sentais jolie dans ses yeux, que je me sentais désirée, que je me sentais bien avec lui.

J’ai donc pris mes affaires et je suis partie avec cet homme que je connaissais à peine… Ce soir j’allais vivre une aventure!

“Ce texte est la propriété exclusive de Je suis cette fille, merci de ne pas le reproduire, ni l’utiliser sans citer la source”

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

6 Commentaires

  • Répondre denver 17 novembre 2014 sur 12 h 47 min
    j’aime beaucoup ton histoire, et plus encore la manière que tu as de la rendre palpitante. Bravo.
    ps : je te rejoins sur la naiveté des mecs en général, surtout sur ce genre de choses qui pour les filles peuvent sembler si OBVIOUS.
    • Répondre Virginie 17 novembre 2014 sur 20 h 10 min
      Merci beaucoup et bienvenue ici!
  • Répondre Fred / Une souris bleue 17 novembre 2014 sur 14 h 39 min
    J’aime bien ton histoire et ta façon de la narrer 😉 hâte de savoir la suite .
    • Répondre Virginie 17 novembre 2014 sur 20 h 07 min
      Merci beaucoup ma belle
  • Répondre Zoé 18 novembre 2014 sur 14 h 02 min
    J’adore ce début de nouvelle ! Deuxième épisode… à quand le 3ème ? ça aurait très bien pu être le début d’un livre que j’achèterais !
    Continues.. stppppp !
    • Répondre Virginie 18 novembre 2014 sur 14 h 36 min
      Mon rêve……

    Ecrire une réponse