Esprit es-tu là ?

14 juin 2016

Depuis que je travaille dans ma boite, il y a toujours eu des trucs bizarres qui se passaient. Des objets qui disparaissaient surtout, partout et tout le temps. Mais comme nous avons une activité où tous les employés ne font que se croiser pas toujours facile de se souvenir de où Machin à ranger le truc il y a deux semaines. Mais concernant mon bureau rien n’est moins sur… j’applique depuis toujours une technique de rangement assez basique quand je pars, je ne laisse rien trainer sur mon bureau. Rien du tout ! Tout est rangé au carré, c’est d’ailleurs comme ça que je sais si mon boss où sa fille ont élu domicile sur mon bureau durant le week-end. MA chaise est aussi rangée à sa place, bien droite devant mon écran d’ordinateur.

L’autre matin, j’arrive au bureau après mes collègues comme chaque matin, ils commencent 30 minutes avant moi et les chaises de mon bureau avaient été inversées. Je me dis que mon patron a du passer la veille et je peste en remettant la bonne à sa place. Une petite heure plus tard, je cherche désespérément un papier que je ne retrouve pas, ce qui est assez régulier, mais que je sais pertinemment que je l’ai posé à cet endroit précis. Oui quand tu fais de la compta tu te dois d’être un minimum organisée sinon c’est la fin des haricots. Je peste encore contre mon boss et son bordel lattant quand il passe dans mon bureau. Je l’interroge donc sur sa venue au bureau une veille de lundi. Il m’assure par la négative n’avoir pas mis les pieds ici de tout le congé hebdomadaire.

Je lui demande s’il ne se fout pas un peu de ma gueule … car de 1/ ma chaise n’était pas à sa place et de 2/ le relevé de banque saisi le vendredi après-midi a disparu ! J’interroge mes collègues pour savoir s’ils se sont assis à mon bureau ce matin, leur promettant de ne pas les fouetter car ils savent qu’ils n’ont pas le droit de passer derrière le comptoir ! Aucun des deux n’avouent … le mystère reste entier et mes poils se hérissent.

Je cherche, je cherche désespérément ce relevé (que je retrouverai deux jours plus tard exactement là où j’étais persuadée de l’avoir laissé…) et questionne mon patron sur les allers et venues de ses enfants ici ce week-end.

Personne, absolument personne n’est venu !

Je suis partie la dernière, j’ai fermé les portes et mis l’alarme et personne n’est entré avant mes collègues qui m’assurent ne pas avoir touché à mes chaises. Et vu l’état de stress dans lequel j’étais, s’ils avaient menti pour me faire une blague au début ils auraient vite arrêté en me voyant au bord des larmes …

PERSONNE n’est venu ! Absolument personne …

Alors qui ? Alors quoi ? J’ai mis ma chaise comme à l’habitude à sa place en partant j’en suis certaine …

La journée se passe et les jours se suivent comme à l’accoutumée.

Vendredi soir, je suis seule au bureau à 17 h mes collègues ayant fini à 16h comme toujours et mon boss étant absent, comme souvent. Je monte les escaliers pour accéder au stock afin de ranger un colis reçu le matin pour ne pas le laisser en bordel sur mon bureau, je passe devant le bureau fermé et plongé dans le noir de mon patron pour ranger ce petit colis et je redescend en repassant devant son bureau.

Je finis à 17h15, alors à 17h10, je monte faire mon petit pipi pour ne pas avoir envie durant le trajet. Surtout qu’en ce moment il y’a une route barrée ce qui paralyse la totalité du village, doublant aisément mon temps de trajet. J’emprunte le même escalier que 10 minutes plus tôt et je passe devant le bureau de mon patron fermé et éclairé. Un des plafonniers est allumé, celui juste au dessus de son bureau dispensant la pièce d’une lumière en halo. Je bondis, mon cœur se serre et palpite.

MAIS QUI A ALLUME CETTE FUCKING LUMIÈRE BORDEL DE BITE ????????

Je suis seule ! Je n’ai touché aucun interrupteur ! Et pour allumer son plafonnier il faut être dans la pièce, qui est fermée à clés !

Je suis redescendue quatre à quatre oubliant ma commission pour prendre mes affaires et me barrer.

Dans la voiture j’ai appelé mon boss lui demandant si par hasard, les nouvelles lampes qu’il a posé pourraient allumer son bureau… on bosse dans l’électricité, je connaissais déjà la réponse mais j’avais envie d’entendre le contraire pour me rassurer. Il marque un temps d’arrêt et me demande ce qu’il s’est passé. Je lui demande de répondre à ma question avant et il me rétorque que NON c’est IMPOSSIBLE. Alors qui a allumé sa lumière ? Et comment allumer juste un seul spot sur les 3 ou 4 présents dans son bureau …?????? Je suis dans ma voiture à 1 petit kilomètre du bureau quand la pression tombe enfin et que ma voix se serre. Mon patron me dit qu’il va investiguer et faire venir quelqu’un qui sent, quelqu’un qui saura nous dire si …

Je suis soulagée qu’il ne me vire pas pour folie et qu’il me croie …

Ce matin mon collègue me dit que les spots se sont mis à clignoter battant un rythme, trois fois trois fois … Lui rigole, moi j’ai la chair de poule !

Nous avons des caméras de vidéosurveillance dans l’entreprise, mon patron les a déjà regardés et par moment l’image se brouille et devient noire.

Nous avons eu pas mal de Turn Over et le code de l’alarme n’a pas été changé depuis que je travaille ici.

Après l’épisode des chaises et du relevé de banque, le soir avant de fermer, mon boss a changé le code de l’alarme, enfin il a essayé… En suivant la procédure à la lettre, étape par étape… impossible de changer le code … Pourquoi ? Comment …?

A l’heure où je t’écris cet article je pourrais encore taper des milliers de mots en te racontant toutes les choses bizarres qui arrivent dans notre société depuis que j’y suis. Longtemps j’ai cru que mon boss perdait la boule, qu’il était somnambule, sujet à des personnalités multiples, paranoïaque, menteur ou encore fou (rayer les mentions inutiles … #OuPas ) mais aujourd’hui je pense que nous avons un esprit dans les locaux …

Alors traite-moi de folle, de frapadingue, de barge, de tout ce que tu veux mais moi j’y crois ! Depuis longtemps et encore pour très longtemps. J’ai eu des expériences tout au long de ma vie, diverses et variées, belles et moins belles qui font que je sens les esprits. Souvent je me sens mal, oppressée dans une pièce même la plus vaste soit-elle.

Mlle E est née à la maison comme tu le sais, je t’en ai parlé ici, déjà petite son attitude était bizarre parfois et elle nous octroyait des regards qui en disait long sur le fond de sa pensée… et crois moi quand un bébé de quelques mois t’envoie un regard noir du fond de ses yeux bleus, ça te glace le sang. Dès qu’elle a dormi dans sa chambre, collée à la notre j’ai été INCAPABLE de rentrer dedans en pleine nuit. Mais quand je te dis incapable c’est que c’était plus fort que moi, je restais tétanisée sur le pas de ma porte ne pouvant pas sortir de ma chambre. Tant est si bien que mon mec se levait, me poussait pour passer et allait la voir. Impossible de rentrer. Pourquoi ?

Parce qu’un jour, je suis rentrée, la première nuit où elle a dormi dans sa chambre et je me suis levée pour lui remettre sa fucking sucette qu’elle perdait environ 200 fois par heure, la tête un peu dans le pâté, mais tout de même réveillée j’ai poussé la porte en carton de sa chambre et je l’ai vu. Une grande ombre au dessus de son petit lit à barreaux. Et je l’ai senti, cette présence oppressante et non accueillante qui m’empêcha de rentrer.

Mlle E a toujours fais des terreurs nocturnes, autant qu’il soit possible de dire qu’une fillette de 18 mois puisse faire des terreurs nocturnes. Elle souffrait également, d’après notre docteur d’un “attachement excessif à la mère du fait de l’accouchement à la maison “. Moi j’ai toujours dis, dès le jour de sa naissance que ma fille était possédée. Oui le mot est fort mais certain parent traitent leurs enfants de Chuky, moi je le pensais vraiment. Ma fille me faisait peur par moment.
Quand elle était dans sa chambre, elle parlait à quelqu’un… Alors oui un enfant ça s’invente des histoires quand ça joue je suis d’accord mais elle répondait à des questions …

Ma fille avait des marques dans le dos en se levant le long de la colonne vertébrale, marques qu’elle ne pouvait se faire seule …

Un jour, une copine est venue chez nous, on ne se connaissait pas depuis longtemps et à cette époque mon homme était en déplacement sur Paris la semaine et ne rentrait que le vendredi soir. Nous avions acheté un joli coffre à jouets sur une brocante et l’avions repeints en violet à paillettes avec Mlle E alors âgée de 2 ans et demi. Les nuits étaient un peu moins chaotiques mais de toutes façon même si elle pleurait je ne pouvais pas aller la réconforter dans son lit en pleine nuit, car il m’était toujours impossible de rentrer dans sa chambre, de nuit comme de jour… maintenant.

Mlle E a voulu montrer son œuvre à Marie, ma nouvelle copine, qui était dans sa chambre. Marie était devant moi dans le couloir et derrière Mlle E qui lui montrait le chemin. Mlle E pénétra dans son antre, quand Marie se figeât sur la barre de seuil, le regard vers l’angle au dessus du lit de ma fille. Impassible. Immobile. Silencieuse pendant de bien trop longues secondes avant de complimenter furtivement l’artiste pour son coup de pinceau et sa touche girly et de repartir dans le salon.

Marie est restée après le coucher des filles et c’est en buvant une bière assise dans le salon de jardin qu’elle m’a questionné sur ma fille, sur son comportement, son attitude, ses nuits … C’est alors que je lui ai avoué penser que Mlle E était possédée et que parfois elle me faisait peur.

Elle m’a alors avoué avoir vu une femme d’une cinquantaine d’années, en blouse blanche au dessus du lit de la chair de ma chair. Une femme qui ne lui voulait pas de mal mais qui l’avait prise sous son emprise, comme sa fille ou sa petite fille vu son âge. C’était une femme qui portait un uniforme, une maitresse ou une infirmière peut-être. Ma maison est construite à coté d’une maison de retraite hospitalisée…

Trois soirs durant, sur les conseils de Marie, j’ai allumé une bougie et me suis assise dans la chambre de ma fille la serrant dans mes bras pendant de longues minutes en remerciant la personne qui était là de l’avoir aidé et en lui disant que c’était ma fille et que j’allais prendre son relais, qu’elle pouvait partir. Pendant trois nuits j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, seule dans mon grand lit de 160, ne disant pas à mon mari ce que je faisais de peur qu’il ne me fasse interner d’office.

Quatre jours plus tard, j’ai rencontré ma fille. Celle que j’espérais depuis des mois. Une petite fille apaisée, sage, tendre, comme libérée d’un fardeau bien trop lourd à porter. Plus une crise à déplorer depuis ce jour, plus un mot plus haut que l’autre, plus rien du tout. Et la possibilité pour moi de rentrer dans sa chambre sans aucun souci.

Tu peux me prendre pour une folle si tu veux, essayer de trouver des raisonnements rationnels à cette histoire, la crise du terrible two ou juste un enfant relou, mais moi je te répondrais qu’une mère sait. Et que je savais au fond de moi dès le jour de sa naissance, quand je la tenais encore pleine de liquide amniotique dans mes bras sur mon lit qu’il y avait un problème.

Je pourrais t’écrire encore des milliers de mots sur les expériences que j’ai eues avec des phénomènes paranormaux.

Je pourrais te compter la nuit que j’ai passé au Liban avec mon ex. Cette nuit où j’ai cru mourir en sentant des mains serrer ma gorge. Mon ex essayant de m’enlever ces mains qui oppressaient ma gorge mais qui étaient en fait les miennes … J’ai été aphone 3 jours durant. Des objets disparaissaient dans la maison, mon ex belle-mère préparait tous les matins son foulard avant d’aller se doucher, elle le posait délicatement sur son lit comme on prend soin des choses qu’on aime. Et ce chaque matin que Dieu faisait. Et chaque matin, quand elle sortait de la douche, le foulard était rangé dans son armoire… je l’ai vu de mes yeux ! Leur maison était construite à coté d’une fosse commune…

Je pourrais te parler de mon enfance chez mes grands-parents et de ses bruits qu’on entend quand on ne dort pas. Alors oui quand on est enfant, on flippe d’un plancher qui grince. Les vieilles maisons grincent tu le sais je te l’ai déjà dis, disait ma mère en regardant le plafond aussi inquiète que si je me trouvais au bord du viaduc de Millau prête à sauter. Des bruits réguliers et en rythme… Ce n’est pas typique d’un parquet qui grince ça … Et puis il y avait cet interrupteur va et vient qui montait et descendait en mesure la nuit. Mais la lumière ne s’allumait pas. JAMAIS. Personne n’était debout dans ce couloir. Un jour, au petit déjeuner, j’ai demandé à ma grand-mère si elle entendait les bruits elle aussi la nuit et ce fameux interrupteur. Elle m’a répondu que oui c’était tonton Yaya. Mon oncle, suicidé quelques années plus tôt… J’ai eu du mal à avaler mon lait après cet aveu. Et à redormir en paix chez mes grands-parents. J’avoue avoir été soulagée quand quelques années plus tard ils ont vendu la maison, laissant là-bas ce passé douloureux.

Je pourrais aussi vous conter la présence perpétuelle de mon grand-père au pied de mon lit pour chacune des décisions importantes que je dois prendre dans la vie.

Je pourrais…

Bref tu l’auras compris je suis très sensibles à ces histoires… J’aime regarder des films qui me foutent la trouille pour essayer de dédramatiser ma peur mais voilà ça ne passe pas…

Je t’avoue qu’en écrivant cet article ma nuque se crispe et me fait mal et mon ventre se serre. C’est la première fois que je partage ces phénomènes au grand public parce que les esprits, les fantômes ou autres entités sont encore tabou … même en 2016. Et aller bosser est parfois… angoissant ! Espérant trouver une réponse normale à la situation du moment !

Et toi… tu y crois ? Tu as eu des expériences ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous devriez aimer également

12 Commentaires

  • Répondre Benjamin 14 juin 2016 sur 12 h 36 min
    Lorsque ma soeur est décédée, elle est restée un petit moment avec nous…
    Régulièrement les lumières de la maison clignotaient, je sentais systématiquement sa présence derrière moi lorsque je montais les escaliers (notre jeu était de sa taper les fesses en montant à l’étage, le but étant de ne pas être celui qui est devant…), et certains objets ne restaient pas en place comme dans ton bureau.
    Un jour je rentrais chez moi avec une amie, on était à 200m de la maison. Soudain un rideau de la chambre de ma soeur s’est écarté et quelqu’un nous a fait coucou. Nous lui avons répondu par le même signe de la main. En franchissant la porte, on s’est rendu compte que personne n’était là… mes parents s’étaient absentés depuis plus d’une heure…
    Enfin bref. Tout ça pour te dire que tu n’est pas folle, ces choses que l’on a du mal à s’expliquer existent vraiment…
    À moins que je soit fou moi aussi ! 😉
  • Répondre Maëva Rêves de Bulle 14 juin 2016 sur 12 h 43 min
    Je suis sur téléphone, je peux donc pas te raconter, c’est trop long. Non contente d’y croire, je pense qu’il serait déplacé de croire que nous sommes seuls. Je suis très sensible, ma mère est guérisseuse (et bien d’autres choses, c’est une gentille sorcière en vrai x)) et j’ai toujours baigné dedans… Mais je suis aussi la plus grande flippette de l’univers. Ton billet m’a fichu la trouille. Surtout l’histoire avec ta fille qui me renvoie à ce que j’ai vécu avec mon fils…. Bref, courage pour bosser dans ton bureau et vivre dans ta maison hein ><
    Plein de bisous!
    • Répondre Virginie 14 juin 2016 sur 12 h 44 min
      Ma maison c’est bon tout est réglé ! Il me tarde qu’il en soit de même avec le bureau … parce que là je flippe …
  • Répondre froggiesmums 14 juin 2016 sur 12 h 54 min
    Oh oui que j’y crois à tout ça, ayant vécu des choses incroyable dans ma famille. Mon fils petit 5/6 ans ce levait souvent la nuit en pleurant et étant terrifié il me racontait qu’il y avait des boules blanche dans sa chambre qui flottait, je lui demandait plus d’explication, lui demandait s’il voyait d’autre chose et là il me dit voir des personnes assise sur mon lit. Cela devenait vraiment dur pour lui on a donc du faire intervenir une personne. Dans cette même maison qu’on avait faite construire plusieurs fois j’ai vue la nuit des forme comme des personnes, mais je savais qu’elle ne nous voulait pas de mal. Ma grande fille, elle voyait une ombre dans le couloir rentrer dans la salle de bain, ma dernière elle me disait qu’une dame la regardait dormir la nuit. J’avais aussi souvent l’impression de voir une ombre passer devant la fenêtre, mais jamais personne, mon mari aussi la voyait, lui plusieurs fois à également vue des boules, bref on a de nouveau fait appelle à une personne, qui nous a dit voir 3 esprit, une femme, un enfant et un vieillard attendant quelqu’un. La maison était construite sur un secteur ou il y a eu des massacre pendant les guerres protestante en vendée. Bref voilà juste pour te dire que j’y crois. Et puis je te raconte pas ce qui nous est arrivé quand j’étais petite car là c’est super flippant et relève plus de la magie noir.
  • Répondre JulieG 14 juin 2016 sur 13 h 13 min
    Je pense pa non plus que tu sois folle.
    J’ai toujours cru aux esprits et autres choses paranormales. Chez moi, dans le dressing il y a toujours des vêtements (particulièrement mes sous vêtements) qui changent de place. Je les range d’une certaine façon, et en rentrant le soir ils sont disposés en vrac !
    Il n’y a pas longtemps nous avons trouvé des bouts de verre dans notre évier, alors que rien n’a été cassé, c’est arrivé plusieurs fois et ce coup ci mon mari n’a pas pu me traiter de folle !
    Puis parfois dans la nuit, réveil brutal à cause d’un “bruit” et je reste tétanisé dans mon lit en priant pour que la porte ne s’ouvre pas….
    Bref…. Tu n’es pas seule, et…. Nous ne sommes pas seul ! Lol
  • Répondre Laura 14 juin 2016 sur 13 h 14 min
    Ton article m’a mis des frissons tout le long tant je crois à tout et tant ca me fait flipper !
    Tu as eu raison d’en parler !
    Bon courage pour bosser ♡
  • Répondre Marionle6tron 14 juin 2016 sur 14 h 43 min
    Sans avoir jamais expérimenté les choses dont tu parles je suis super ouvertes d’esprit et crois que ce genre de phénomènes puissent se manifester auprès de personnes particulièrement réceptive comme tu dois l’être et Melle E aussi de fait 😉

    Pendant les deux ans où je n’arrivais pas à tomber enceinte nous fréquentions MonsieurEx et moi un de ses amis en Normandie qui est réputé pour être le rebouteux du coin. Il m’a dit si tu ne veux pas savoir je te ne dirai rien je veux juste te rassurer. Il a posé son pendule au dessus de ma main pendant quelques minutes et laissé faire les balancements. Il m’a regardé, m’a souri et m’a dit je ne dirai pas tout mais tout va bien se passer. J’étais enceinte quelques mois après. Je le vois toujours cet amis car c’est aussi le primeur de maman et quand il m’a revu après ma séparation il m’a dit je savais que ça ne durerait pas mais ce n’était pas à moi de vous le dire mais à vous de le vivre.

    C’est bien que ton patron prenne les choses en mains et ne se soit pas foutu de ta figure. As tu fait des recherches sur les locaux ou ce qui se trouvait là avant que vous y soyez ?

  • Répondre Si Petite Soit Elle 14 juin 2016 sur 15 h 11 min
    Nom d’un chien tu m’as donné la chair de poule !!!!! C’est un truc de dingo.
    Mais toi tu n’es certainement pas dingo. Pour avoir fait des séances de spiritisme, je ne te dirais pas que tu es foldingue.
    Surement que tu es très réceptive à toutes ces manifestations.
    Je suis ravie de voir que tu as pu en sortir au niveau de ta fille surtout !
    Bon courage au boulot et au plaisir de lire la suite des aventures, si tu racontes la venue de quelqu’un qui sent.
  • Répondre malova 14 juin 2016 sur 15 h 14 min
    Si tu me suis tu sais qu’ici des faits bizarres se passent mais depuis que j ai fait pdt trois jours les bougies dans chaque pièce tout va mieux. Il y a juste vendredi où il y a eu une entité pres de moi chez des amis. Après la maman de mon pote est décédée et apparemment elle est svt chez eux. Son papa est medium donc je suis pas passée pour une folle. L’homme avait du mal a me croire pour les bruits de pas,les respirations,les objets qui tombent sauf que la dernière il était là et ENFIN il a ouvert les yeux.
  • Répondre marion 15 juin 2016 sur 14 h 27 min
    waouh quel article….. ca fait du bien de lire des posts complétement différents de la blogosphère habituelle..
    moi j’y crois à fond, alors qu’avant pas du tout. mais j’ai aussi expérimenté des choses et depuis, plus de doutes possibles!
    ce sont des expériences très personnelles que je préfère garder pour moi. par contre, récemment, tous les soirs avant de dormir nous entendions des bruits dans le couloir, toujours à la même heure, ..des bruits réguliers..;comme une balle qui rebondit…en même temps j’entendais des bruits dans mon oreille que je n’avais jamais entendus…(comme une tonalité de téléphone),…bref je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose… je suis allée voir un medium (j’aurais rigolé en lisant ca il y a quelques années)..et il a tout de suite vu que quelqu’un était chez nous (une personne décédée de la famille)…
    le soit même plus de bruits dans le couloir, plus de bruits dans mes oreilles,…
    trop bizarre…
    bref je comprends à fond ce que tu écris!:
  • Répondre Mélanie 15 juin 2016 sur 16 h 36 min
    Ton article et les commentaires me font flipper, j’en avais la chair de poule! Je suis très rationnelle et n’ai jamais été confrontée à ce genre de situation. J’ai donc toujours eu du mal à y croire mais j’avoue que cet article ne me laisse pas indifférente, en tout cas, il soulève des questions.
  • Répondre Bloody Lucy 15 juin 2016 sur 19 h 28 min
    C’est tout à fait normal d’avoir peur. Nous vivons dans une société rationnelle et nous sommes globalement effrayés par l’inconnu. Ce que nous n’expliquons pas nous paraît fou mais on a beau être en 2016, nous n’avons pas encore expliqué tous les mystères de l’univers. Pouvoir de l’imagination ou véritables phénomènes, j’espère qu’on aura la chance de connaître les explications un jour.
  • Ecrire une réponse